Le rêve de Leroy

Leroy, 33 ans, vit aux Pays-Bas, à Utrecht. Actuellement manager de projet en informatique pour un hôpital, il a choisi le mot curiosité pour se définir.

« Voyager à travers le monde, ce n’est pas fini. J’ai encore beaucoup de pays à visiter.« 

Quand tu étais enfant, quel était ton rêve ? 

Je voulais voyager dans le monde entier. C’était mon vrai rêve. Un peu plus tard, entre 12 et 20, j’ai cru que ce n’était pas fait pour moi. Mais après avoir eu mon diplôme en économie, j’ai de nouveau voulu voyager. Je suis parti. Vers l’Australie, l’Asie du Sud pendant un an.

Lire la suite

Le rêve de Sara

Sara, 32 ans, vit au Caire, en Egypte. Elle est réalisatrice de films, et voyage seule pour raconter la vie des gens qu’elle rencontre dans le monde entier. Elle a choisi le mot « exploratrice » pour se définir.

« Je souhaite également parler de ma culture, de notre culture, et écouter les gens parler de leur propre culture. Je pense que ce serait un moyen de rendre le monde meilleur. « 

Quel était ton rêve lorsque tu étais enfant ?

Quand j’étais petite, je voulais être astronaute, et explorer l’espace.

Lire la suite

Le rêve de Rita

Rita, 39 ans, est juriste en entreprise. Elle vit là où le vent l’emporte depuis l’été dernier, et a choisi le mot capricorne pour se définir.

Et toutes les idées que j’avais en tête, et bien j’ouvre grands les yeux, et je me dis « qu’est ce que j’étais à côté de la plaque ! »

Quel était ton rêve quand tu étais enfant ? 

Soit devenir grutière, soit devenir juge en droit pénal pour les enfants. Ce n’est pas étonnant que j’ai fini juriste pour la construction.

Lire la suite

Le rêve de Laurence

Laurence a 60 ans. Elle vit à Carnac, dans un lieu magique et extraordinaire, un lieu de ressources énergétiques. Elle est activateur d’énergies positives, elle transmet son énergie, pour porter des projets utiles pour les autres. Elle transforme les matières, elle prend une page blanche et elle écrit, crée un projet. Elle transforme les idées en projets concrets. Comme « L’académie des talents ». Sortir du prisme, du cadre, et chercher des experts, des talents, prendre les bons ingrédients pour faire un beau projet. Elle a choisi le mot « énergie » pour se définir.

« Ce n’est pas la peine de jouer un rôle qui n’est pas le nôtre. Autant être le meilleur dans son rôle. « 

Lire la suite

Le rêve d’Emilie

Emilie a 35 ans, elle vit à Languidic. Elle est en train de créer son entreprise, une savonnerie artisanale qui fabrique du savon bio à froid « La savonnerie de la vallée verte ». Elle a choisi le mot « curieuse » pour se définir.

Lorsque tu étais enfant, quel était ton rêve ?

Je ne me rappelle plus vraiment, je me rappelle plutôt d’un métier, je voulais être maîtresse d’école. On était « dans le faire », et pas forcément dans la pensée. Quand je pense à mon enfance, je pense à des jeux, à beaucoup de jeux, à des cabanes, à plein de choses, mais pas à des pensées, des idées.

Lire la suite

Le rêve de Solen

Solen a 38 ans, elle habite à Saint-Avé, près de Vannes. Solen a créé son métier :  accompagnatrice à l’épanouissement. Elle souhaite être une source d’inspiration pour les autres pour les accompagner sur leur chemin de vie, et les aider à surmonter les passages difficiles. Elle a choisi le mot « inspiration » pour se définir.

Lorsque tu étais enfant, quel était ton rêve ?

J’aurais eu beaucoup de rêves d’enfant, plus pour l’humanité, que pour moi. Dans des rêves rigolos, je ne comprenais pas pourquoi tous les ingénieurs du monde ne travaillaient pas sur la téléportation, un sujet de première importance pour moi. D’ailleurs, je ne comprends toujours pas pourquoi ça n’existe pas. Pouvoir être reliés instantanément à tous les gens de la planète. Mes rêves de petite fille, je rêvais d’être Claire Chazal, elle incarnait une femme, qui était à sa place, et qui apportait des nouvelles, qui faisait connaître le monde. Elle reliait les gens qui transmettaient ces savoirs. J’ai toujours adoré les reportages. J’avais aussi le rêve d’être architecte, pour construire des choses nouvelles, innover.

Lire la suite

Le rêve de Catherine

Catherine, 55 ans, vit à Auray, dans le Morbihan. Elle était maman au foyer, et depuis quelques années, sa démarche l’a conduite aux soins énergétiques. Après un travail qu’elle a fait sur elle, elle est en pleine découverte de sa profession, de ce domaine qui lui tient à cœur. C’est une renaissance pour elle.  Elle a choisi le mot « paix » pour se définir.

Lorsque tu étais enfant, quel était ton rêve ?

Aider les autres, et surtout les enfants. Je rêvais après mon bac de devenir puéricultrice. Je voulais vraiment travailler dans les hôpitaux pour aider les tout petits, les nourrissons. C’était quelque chose qui me tenait à cœur.

Lire la suite

Le rêve de Marina

Marina vit à Fontenay sous Bois. Directrice d’un centre de formation continue, elle est également comédienne. Elle a choisi le mot « authenticité » pour se définir.

Lorsque tu étais enfant, quel était ton rêve ?

Etre comédienne. Depuis toute petite, quand j’étais dans ma chambre, je m’amusais à me raconter des histoires. J’adorais les contes, les livres, l’imaginaire. Et je mimais les personnages dans la glace, qu’ils étaient méchants ou gentils. Je passais des heures à cela. Cela faisait beaucoup rire mon grand frère, qui m’observait à travers la porte.  Ce rêve d’être comédienne m’est tombée dessus, quand j’avais trois, quatre ans.

Lire la suite

Le rêve de Yann

Yann, 50 ans, vit à Larmor Plage, dans le Morbihan. Il est architecte d’intérieur et scénographe. Il a choisi le mot « bleu » pour se définir.

Lorsque tu étais enfant, quel était ton rêve ?

Cosmonaute. C’était mon rêve.

As-tu déjà réalisé un de tes rêves ? Si oui, lequel ? Si non, pourquoi ?

Oui, plusieurs. J’ai beaucoup voyagé. Je n’arrive pas à les définir précisément. Je me sens plutôt chanceux. Je suis plutôt privilégié. C’est peut-être pour ça que je t’ai répondu que j’avais réalisé mes rêves. D’habiter au bord de la mer. Je suis très fier de ça. D’avoir résisté pour ne pas partir habiter à Paris.

Lire la suite