Le saule de Wanaka

A la courbe d’une de tes branches, je me suis réfugiée,

De la rugorisité des villes, des trottoirs sourds et des cages en acier.

Tapie sous les feuilles de ton avenir, j’ai attendu,

Un avenir plus doux, un désir sans nom, une étoile inconnue.

Recroquevillée contre la mousse de tes racines, j’ai prié

Qu’une fée dirige mes ailes, qu’un ange vienne me bercer.

Adossée à l’unique écorce de ton coeur, j’ai rêvé,

Que la cîme de ton être me protège et m’entraîne de l’autre côté.

Kristell L.

Publicités

Rien qu’un rayon

Rien qu’un rayon de lumière

Traversant l’Eglise

Tu t’es glissée parmi nous

 

Rien qu’un souffle

A demi-mot

Un souvenir rigolo

 

Rien qu’une lueur d’espoir

Une bougie, un murmure

Une ombre sur les murs

 

Rien qu’un passage

Au milieu des tiens

Ton coeur près du mien

 

Kristell L.

Peindre le reste de ta vie en couleurs

Je choisirais mes plus belles peintures, mes pinceaux les plus précieux, et je commencerais par des petites touches.

Des pincées de bleu, des gouttes de vert, des traits orangés.

Et puis, j’ajouterais du violet pour renforcer le tableau, pour changer d’harmonie et te redonner envie de sourire. On craque toujours devant le violet, entre le prune et le lilas, quelque chose de soutenu, quelque chose de vrai.

Il donne envie de rire aux éclats, de s’émerveiller et de se mettre à nu.

C’est la bonne couleur pour rallumer la flamme, pour égayer ton âme.

Kristell L.